La fondation Verdier à Tours ouvre ses portes – 21 septembre 2017

Les portes ouvertes de la Fondation Verdier à la Maison des droits de l'enfant de Touraine à Tours-Nord le 21 septembre 2017.
De droite à gauche, Philippe Collin, directeur général de la Fondation Verdier, et Philippe Boille, vice-président du conseil d'administration de la Fondation Verdier.

De droite à gauche, Philippe Collin, directeur général de la fondation Verdier, et Philippe Boille, vice-président du conseil d’administration de la fondation Verdier.

Ancien orphelinat, la fondation Verdier à Tours-Nord est devenu un établissement social pour les jeunes en difficulté dans les années 1960.  Méconnue du grand public, elle a ouvert ses portes le 21 septembre dernier. Rencontre avec le Vice-président et le directeur général de la Fondation Verdier. 

Philippe Boille, vice-président du conseil d’administration

 

Philippe Collin, directeur général de la fondation Verdier

 

Bras droit du Conseil Départemental depuis 1968, l’ancien orphelinat applique une des compétences principales du département : la protection de l’enfance. Dès son ouverture en 1935, la fondation Verdier vient en aide aux enfants et adolescents en difficulté et leurs famille. Elle accueille les jeunes de 6 à 18 ans dans des foyers, pris en charge par des éducateurs. La fondation a également un dispositif jeunes majeurs, pour que les jeunes puissent acquérir une autonomie. La maison dipose d’un dispositif renforcé pour les jeunes en plus grande difficulté. En France, CAP ADOS, et au Sénégal, DALAL DIAMM, pour les jeunes qui ont besoin d’être tenus à distance de leur milieu d’origine. Grâce à la Maison des droits de l’enfant de Touraine, la maison fait également de la prévention pour les droits de l’enfance, des jeunes et des familles.

 

Marion Adrast

 

 

Partagez l'article sur votre réseau social !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •