Des clics pour débloquer les cagnottes des associations tourangelles

Stéphanie Piot, la fondatrice de la plateforme en ligne D-clics.
Stéphanie Piot, la fondatrice de la plateforme en ligne D-Clics.

Stéphanie Piot, la fondatrice de la plateforme en ligne D-Clics.

 

Connecter le monde de l’entreprise et le tissu associatif grâce des campagnes de crowdfunding, c’est l’idée de Stéphanie Piot, la fondatrice de la plateforme en ligne D-clics.com.

Stéphanie Piot est la fondatrice d’une start up tourangelle, D-Clics, créée en 2016. L’idée est novatrice et part d’un constat simple : pour Stéphanie Piot, le monde associatif et le monde entrepreneurial sont antipodes mais complémentaires. D’un côté, l’association, bien vue des citoyens, manque souvent de moyens. De l’autre, l’entreprise, souvent perçue comme le grand méchant loup, dispose de fonds financiers. Stéphanie a voulu regrouper ces deux mondes dans un intérêt commun : permettre aux associations d’être financées par les entreprises, tout en améliorant leur visibilité, au lieu de mettre de l’argent dans des publicités dont les consommateurs sont las.

D-clics est une plateforme en ligne qui joue l’intermédiaire entre des associations du Centre-Val de Loire et des entreprises locales, qui souhaitent financer les projets de ces dernières. Chaque entreprise du Centre-Val de Loire est libre de sponsoriser une association de la région qui correspond à ses valeurs et son domaine d’activité, en lui dédiant une cagnotte en ligne. La cagnotte est débloquée grâce aux clics des internautes : un clic, deux euros libérés. Les entreprises deviennent visibles aux yeux de chaque « clicoeur ». Les entreprises ressortes gagnantes, en investissant dans leur budget publicité, tout en finançant des projets associatifs.

Marion Adrast

Partagez l'article sur votre réseau social !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •