Bilan de la première promotion du Château à mi-parcours – Mame

bty
bty

Le site MAME à Tours.

 

Jusqu’à mi-décembre, le Château accélère la première promotion de startups tourangelles à Mame, à Tours. Bilan à mi-parcours, à l’occasion d’un showcase qui fait partie du programme d’accélération. 

Alexandre Durand-Chabert, directeur du programme de l'accélérateur du Château.

Alexandre Durand-Chabert, directeur du programme de l’accélérateur du Château.

 

Un bootcamp par mois

Pendant 3 mois, une première promotion de 9 startups a expérimenté le nouveau programme d’accélération du Château au sein du site Mame à Tours. Pour rappel, le site Mame est un espace de travail dédié aux entrepreneurs de la région, qui favorise l’innovation dans le Centre-Val de Loire. La promotion d’automne, dit fall session, s’est réunie pendant 3 week-ends, appelés les bootcamps. Le groupe a participé à des ateliers thématiques, à des interventions extérieures et a bénéficié de retours d’expériences d’entrepreneurs. Quentin Delauney, présent lors d’un showcase organisé le 16 novembre dernier, porte le projet « Wissel ». Il se souvient d’une intervenante parisienne qui a entraîné le groupe à l’expression orale.

« On passait tous chacun notre tour devant les autres et elle nous mettait en situation de show à l’américaine. On arrivait  et on parlait fort avec des gestes, parfois plus doucement. Elle nous a fait sortir de notre zone de confort pour que nous soyons mieux armés face à des situations quotidiennes.»

 

De nouvelles compétences 

Jennifer, ancienne enseignante, avait pour projet de monter une plateforme d’échanges entre parents à la recherche de services de garde. Elle n’avait aucune connaissance du digital et du monde des startups et a profité du Château pour se former.  Elle estime que le programme a répondu à ses attentes. La jeune femme a acquis des compétences en communication en apprenant à réaliser des flyers, par exemple. Elle a aussi appris à référencer son site et à utiliser les réseaux sociaux à des fins professionnelles. Aujourd’hui, sa plateforme est en test sur un groupe fermé Facebook.

Jennifer Champion, qui porte le projet Freebulle.

Jennifer Champion, qui porte le projet Freebulle.

 

Confronter ses doutes

Les jeunes entrepreneurs ont également rencontré des mentors lors de ces weeks-ends. L’occasion d’écouter les erreurs à ne pas reproduire, même si Quentin reste lucide.

« On sait très bien qu’on va faire des erreurs, le but c’est de savoir où on va, comment on y va et d’y aller le mieux possible. »

Entre chaque week-ends, les startups ont un accès libre à MAME. Elles peuvent venir travailler dans un grand open space. Souvent, plusieurs startups de la promotion sont présentes en même temps, et profitent de ce temps pour discuter de l’avancée de leurs projets.

Le château a organisé un showcase à mi-parcours du programme de l'accélérateur, au sein du site MAME à Tours, le jeudi 14 novembre.

Le Château a organisé un showcase à mi-parcours du programme de l’accélérateur, au sein du site MAME à Tours, le jeudi 16 novembre.

Un showcase à mi-parcours

Le 16 novembre dernier, pour marquer le milieu du programme, le Château a organisé un showcase à MAME.

« A ce stade du parcours, les startups sont plongées sur le produit qu’elles veulent développer et le gros danger c’est de ne pas sortir, pas parler, et au final de ne pas trouver un marché qui corresponde à leur produit. », explique Alexandre.

Jennifer l’a bien compris. Ce soir-là, elle était là pour rencontrer un public ciblé, qu’elle comptait aussi élargir à d’autres personnes. Pour Quentin, c’était aussi l’occasion d’avoir un ressenti extérieur par rapport à son projet.

 « Une fois lancés, on a pas de recul et c’est important de nous situer, de confronter nos projets. », confie-t-il.

La prochaine promotion, la spring session, débutera au printemps 2018.

 

Marion Adrast