Du nouveau pour la protection des données personnelles

La CCI Touraine (Chambre d'industrie et de commerce de Touraine) donnait une conférence sur la protection des données mardi 30 janvier, dans le quartier des Deux-Lyons, à Tours.
La CCI Touraine (Chambre d'industrie et de commerce de Touraine) donnait une conférence sur la protection des données mardi 30 janvier, dans le quartier des Deux-Lyons, à Tours.

Garance Mathias, enseignante à la Sorbonne, est intervenue lors de la conférence de la CCI Touraine (Chambre de Commerce et d’Industrie de Touraine) sur la protection des données, mardi 30 janvier, dans le quartier des Deux-Lions, à Tours.

 

En mai 2018, un règlement européen va rentrer en vigueur pour mieux protéger les données des personnes. Le 30 janvier dernier, la CCI Touraine (Chambre de Commerce et d’Industrie de Touraine) expliquait aux entreprises de la région, réunies  sur le site de Bouygues Telecom dans le quartier des Deux-Lions à Tours, comment être conformes au 25 mai 2018. 

Mardi 30 janvier, le site de Bouygues Télécom dans le quartier des Deux-Lions à Tours servait de point de rencontre entre la CCI Touraine (Chambre de Commerce et d’Industrie de Touraine) et les entreprises de la région. En mai, un règlement européen, le RGPD (Règlement général sur la protection des données) va rentrer en vigueur pour mieux protéger les données des personnes. La CCI Touraine expliquait aux entreprises présentes comment être conformes au 25 mai 2018. Beaucoup d’entreprises sont confrontées quotidiennement à ces données personnelles, dans la relation avec leurs clients, par exemple. Actuellement, la réglementation française permet une politique du « opt-out ». Les titulaires de données ne sont pas tenus de donner systématiquement leur accord, en cochant une case dans un formulaire, notamment, pour que leurs données soient exploitées. Selon Marie Bellamy, responsable des affaires juridiques à la CCI Touraine, « l’opt-in », va devenir la règle principale à partir du 25 mai 2018 : il faudra l’accord catégorique des personnes pour pouvoir utiliser leurs données.

 

Marion Adrast

 

Partagez l'article sur votre réseau social !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •