Françoise Nyssen, Noël Mamère… Retour sur le jeudi des Assises du journalisme 2018

nyssen

 

 

 

 

 

 

Pour le deuxième jour des Assises du journalisme 2018, jeudi 15 mars, la ministre de la culture, Françoise Nyssen, était présente. Le Club de la presse Centre-Val de Loire et Citéradio ont réalisé une émission avec le journaliste, Edouard Zambeaux. Au programme également, le débat « Un journalisme utile, un journalisme d’engagement » avec Noël Mamère.

Françoise Nyssen aux Assises du journalisme

Hier midi, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a dévoilé les contours de son projet de loi pour lutter contre les fake news. « Les fausses nouvelles ont toujours existé mais nuisent à la démocratie. Ce qui est nouveau, c’est leur viralité à l’ère numérique », a expliqué la ministre. Elle souhaite mettre en place une coopération entre Facebook, Youtube ou encore Twitter et les pouvoirs publics pour qu’ils retirent les contenus signalés. Ce système pourrait voir le jour grâce aux journalistes et à leurs outils de vérification de l’information. Pendant les élections, la justice pourra suspendre la diffusion d’une fausse nouvelle en 24h si elle est s’avère fausse et diffusée massivement, par l’achat d’un espace de publication. Le texte, qui vise avant tout à responsabiliser les plateformes, devrait être présenté très prochainement au Parlement.

nyssen

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, accompagnée de Jérôme Bouvier. ©Louis Claveau

 

« Un jour ca ira », le film de Stanislas et Edouard Zambeaux

Le journaliste et documentariste, Edouard Zambeaux, présentait son film « Un jour ça ira », mercredi 15 mars, au Assises du journalisme. Le film décrit l’accueil de deux adolescents, Ange et Djibi, dans un centre d’hébergement d’urgence, à Paris. Ces jeunes enchaînent les logements temporaires au cours de leur vie. Pour s’émanciper d’un quotidien précaire, les collégiens écrivent et chantent, à l’aide d’ateliers d’écriture dans les centres d’accueil. Edouard Zambeaux a eu la volonté de montrer un parcours optimiste pour deux enfants qui affrontent des jours difficiles.

Entretien réalisé par Dominique Postel :

 

Un débat sur le journalisme d’engagement

Au programme de l’après-midi, il y avait des tables rondes dans l’auditorium Descartes, du centre Vinci. Nous nous sommes rendus au débat animé par Jean-Marie Charon, sociologue des médias, chercheur au CNRS et à l’EHESS. Autour de la table, il y avait Patrick Appel-Muller de l’Humanité, François Ernenwein de La Croix, Nadia Henni-Moulaï de Melting Book, Émilie Kovacs d’Ekope, François Xavier de Ouest-France et Noël Mamère. Pendant une heure trente, les journalistes se sont entretenus sur le thème « Un journalisme utile, un journalisme d’engagement ». En revenant sur leur parcours, les intervenants ont rappelé l’importance d’un journalisme, à la fois indépendant et engagé. La conférence portait également sur l’émergence de nouvelles formes du journalisme utile. Nadia Henni-Moulaï présentait son site, Melting Book, dans lequel elle dresse le portrait de personnes souvent « invisibles » dans notre société.

conf1

Les entretiens de l’information : un journalisme utile, un journalisme d’engagement.

 

Noël Mamère, politique et journalisme

En fin d’après-midi, dans l’espace TMV, Noël Mamère était au micro de Matthieu Pays et d’une journaliste de Radio Campus. Ensemble ils ont parlé de la citoyenneté active que pouvait transmettre le journalisme. Noël Mamère est revenu sur son passage dans « Le Média », en évoquant ses désaccords sur la présentation du conflit syrien. L’ancien député écologiste a annoncé réfléchir à la création d’un média en rapport avec l’environnement.

mamère

Noël Mamère et le rédacteur en chef de TMV, Matthieu Pays.

 

Lelu Amaury et Adrast Marion