L’information pour la jeunesse et la presse magazine, retour sur le mercredi des Assises du journalisme 2018

kk

 

 

 

 

 

 

La première journée des Assises du journalisme 2018, mercredi 15 mars, a été marquée par l’information pour la jeunesse et la presse magazine. Nous avons rencontrés de jeunes talents du monde de l’information et nous nous sommes entretenus avec le directeur des rédactions du Chasseur français, Antoine Berthon.

L’association Jets d’encre

Dominique Postel, membre du Club de la presse Centre-Val de Loire, recevait pour la radio des Assises, Marine Boin, présidente de l’association Jets d’encre.  Une association née en 2004 qui valorise les journaux créés par les jeunes de 15 à 25 ans. Jets d’encre à pour mission de développer les expériences écrites provenant, pas uniquement, du milieu scolaire. Un rassemblement de jeunes journalistes qui défend sa liberté d’expression, confronté à l’indifférence de l’environnement médiatique.

Marine Boin, présidente de l’association Jets d’encre.

 

L’Petit Mardi

Pour la première journée des Assises du journalisme, le Club de la presse Centre Val et Citéradio, s’est intéressé aux jeunes talents du monde de l’information. Guillaume Benech, 18 ans et rédacteur en chef du magazine L’Petit Mardi, répondait aux questions de Matthieu Pays et du public présent dans l’espace de TMV. L’Petit Mardi est un bimensuel avec des rédacteurs de 15 à 20 ans qui s’adressent à des jeunes, essentiellement, sur la culture, mais aussi sur les actualités et la politique.

 

Un journalisme utile, qui accompagne mes passions

Les Assises du journalisme de Tours 2018 ont donné la parole à la presse magazine à travers l’atelier « Un journalisme utile, qui accompagne mes passions ». Pour l’intervenant Antoine Berthon, directeur des rédactions du Chasseur français, la presse « passion » résiste mieux que la presse généraliste, même si la plupart des titres sont aujourd’hui concurrencés par Internet. Les lecteurs passent de plus en plus de temps à lire des informations sur leurs centres d’intérêts en ligne, « un temps qui n’est pas consacré à la lecture de magazine », explique-t-il. Néanmoins, le directeur de rédaction observe que les lecteurs de la presse magazine continuent de chercher un support papier de qualité, avec des informations vérifiées. Selon lui, « c’est un engagement vis-à-vis du lecteur qui crée un sentiment de communauté entre le lecteur et son titre ».

mec

Antoine Berthon, directeur des rédactions du Chasseur français.

 

Lelu Amaury et Adrast Marion