Quelles perspectives pour l’énergie hydrogène ?

sdr
sdr

Présentation de l’énergie hydrogène dans l’amphithéâtre du lycée Descartes, à Tours.

Une journée consacrée à l’énergie hydrogène a eu lieu au lycée Descartes, à Tours, jeudi 17 mai 2018. Des professionnels du secteur se sont réunis en table ronde, devant les personnes présentes dans l’amphithéâtre Léopold Sédar Senghor.

Une énergie innovante dans les transports

L’hydrogène est considéré comme un vecteur énergétique propre. Alors que son processus de production reste polluant, l’hydrogène trouve son intérêt dans les transports. Des véhicules font leur apparition munis d’une pile à combustible transformant l’élément chimique en électricité. Ceci permet de rejeter uniquement de l’eau dans l’atmosphère. Un premier train à hydrogène qui émet de la vapeur d’eau, a été conçu en Allemagne, par l’entreprise Alstom. A Pau, un bus qui fonctionne avec une pile à hydrogène devrait circuler à partir de 2019. 200 taxis parisiens alimentés de la même manière sont attendus fin 2018. En France, 10 000 véhicules à hydrogènes et 140 stations de recharge seront construits à l’horizon 2023.

Un potentiel important

Les technologies hydrogènes sont chères mais elles représentent un potentiel important pour notre pays. C’est avant tout une contribution environnemental avec une réduction des émissions de CO2, de monoxyde de carbone, d’azote et de particules fines. Mais l’hydrogène, c’est aussi un chiffre d’affaire annuel de 12 milliards d’euros pour les industries françaises et la création de 45 000 emplois en 2030, selon les estimations de Philippe Boucly. M. Boucly, président de l’AFHYPAC*, a également insisté sur les exemples de la Chine et du Japon qui utilisent considérablement l’énergie hydrogène et avec lesquels nous pouvons travailler. Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a annoncé le lancement du plan visant à développer la filière hydrogène, début juin.

*AFHYPAC : Association française pour l’hydrogène et les piles combustibles

dav

Pascal Mauberger, vice-président de l’AFHYPAC et PD-G de McPhy Energy.

 

Lelu Amaury