Marion Nicolay-Cabanne annonce l’ouverture de La Maison des Associations de Tours pour le 5 décembre 2019 dans le quartier du Sanitas

general

general

Hier soir à la salle polyvalente des Halles de Tours, Christophe Bouchet, le maire de Tours, Marion Nicolay-Cabanne, première adjointe en charge de la vie associative,  Frédéric Tastinière et Stéphanie Picault, en charge de la direction de la cohésion sociale à la mairie de Tours, et Hubert Garcia, architecte et responsable du bureau d’étude de la Ville de Tours, présentaient le projet de la Maison des Associations de Tours. Un futur lieu de vie, d’information, mais aussi un très bon moyen de se faire connaître davantage dans la ville. Environ 150 représentants d’association étaient présents hier pour en savoir plus sur ce projet qui a plutôt bien été accueilli.

 

Marion Nicolay-Cabanne

Le lundi 17 juin, Marion Nicolay-Cabanne, Première Adjointe de la Ville de Tours, en charge de la vie associative, présentait le nouveau projet de la ville : La Maison des Associations de Tours. Un espace de 2300m² avec des salles de réunions, des bureaux partagés, des casiers privatifs pour stocker du petit matériel, ou encore des locations de boites à lettres. Quant aux horaires d’ouverture, elles sont assez larges puisque le bâtiment sera ouvert de 8h à 23h du lundi au samedi. La première adjointe nous explique un peu plus en détail ce grand projet qui prendra forme dès le 5 décembre prochain, pour la première étape. Pour le reste, il faudra attendre 2020 et 2021.

 

dancette

La Maison des Associations de Tours proposera donc également des ateliers et des formations gratuites sur l’informatique, les réseaux sociaux, ou encore sur l’administratif afin d’aider à monter un appel à projet ou une demande de subvention par exemple. Un véritable coup de pouce qui plait bien aux nombreuses associations présentes hier soir, notamment à Mr Dancette, représentant de l’Atelier de Reliure de Tours.

 

format

Les propositions de résidences ont également eu de bons retours, notamment pour les associations en difficulté avec leur local actuel. L’association Format’Ciné en fait partie puisque le leur doit être vendu dans les prochains mois…

 

Mais si ces deux associations sont intéressées et éligibles, certaines ne pourront en revanche pas profiter de tous ces services. Celles à but commercial, cultuel ou politique ne seront en effet pas admises.