Joli mois de novembre à l’Auberge de la Treille

49671243_1925786250864245_7498464895348768768_n - Copie

49671243_1925786250864245_7498464895348768768_n - Copie

Pour sa neuvième saison, l’Auberge de la Treille de Saint-Martin-le-Beau continue d’organiser différents événements littéraires avec de nombreux auteurs.

Après « Bellevue » et « Gabriële », livre co-écrit avec sa sœur Anne, Claire Berest est de retour avec « Rien n’est noir » (Editions Stock), un récit/roman passionnant évoquant la relation à corps perdu entre la peintre Frida Kahlo et le muraliste Diego Rivera. Le retour de Claire Berest se devait d’être salué de façon exceptionnelle car elle sera avec son compagnon, le romancier et avocat Abel Quentin, qui vient de publier « Sœur » (Editions de l’Observatoire), un premier roman ardent au cœur d’une France rongée par la haine religieuse… Rendez-vous le mercredi 13 novembre pour une soirée coup de coeur et découvrir ce couple de la vie et de l’écrit !

berest

 

Le samedi 16 novembre à 19H15, l’Auberge de la Treille organisera un dîner-conférence en compagnie de l’écrivaine et romancière Catherine Hermary-Vieille. Pour sa sixième venue, elle viendra présenter « Louves de France » (Editions Albin Michel). Ce livre retrace la vie de trois femmes au cœur du XVème siècle et qui ont, dans l’ombre, façonné le destin de la France. Toutes sont reliées à Charles VII, personnage central de ce temps si violent. L’une est sa mère, Isabeau de Bavière, acculée par les circonstances à signer en 1420 le traité de Troyes, dépouillant de son héritage le roi de France au profit du roi d’Angleterre. La deuxième, Yolande d’Aragon, duchesse d’Anjou et comtesse de Provence, sa belle-mère, s’y oppose de toute son énergie, décidée à se battre pour qu’il retrouve sa couronne. C’est elle qui introduit auprès de Charles la troisième femme, une bergère prénommée Jeanne, extraordinaire meneuse d’hommes sans qui Charles VII n’aurait jamais pu être sacré à Reims. Inséparables les unes des autres dans les derniers remous de la guerre de Cent Ans, ces trois héroïnes sont en bien comme en mal les figures de proue de ce navire prêt à sombrer qu’est alors devenu le royaume de France. Une soirée qui s’annonce historique !

hermary

 

C’est l’un des livres coups de coeur de la rentrée littéraire 2019. A seulement 29 ans, Cécile Coulon a fait une ascension fulgurante en ayant déjà publié six romans dont « Trois Saisons d’Orage », récompensé par le Prix des Libraires, et « Les Ronces », un recueil de poèmes ayant reçu le Prix Apollinaire. Son dernier livre « Une bête au Paradis » (Editions de L’iconoclaste) est une merveille et vient d’obtenir le Prix du Monde. Ce roman met en lumière une lignée de femmes (une grand-mère et sa petite fille) possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté pour une histoire de famille et d’attachement à la terre, dans ce septième roman construit comme une tragédie. Cette soirée, en partenariat avec la Bibliochouette de La Croix en Touraine, rendra hommage au monde rural et sera à ne pas manquer le jeudi 21 novembre.

coulon

 

Le vendredi 29 novembre verra le retour de l’écrivaine Georgia Makhlouf à l’Auberge de la Treille. Déjà venue en 2015 avec Albert Dichy pour présenter son ouvrage « Les Absents », elle évoquera son dernier livre « Port-au-Prince aller-retour » (Editions La Cheminante). Ce roman aborde un thème méconnu : celui de l’émigration des Syro-libanais vers les Amériques et notamment en Haïti à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Ce récit est à la fois attachant et très vivant et révèle les différentes personnalités et sensibilités des personnages face à l’Histoire. Cette soirée permettra de parler émigration et identité afin de « comprendre le passé pour préparer l’avenir ».

makhlouf

 

Enfin, un dîner-conférence aura lieu le samedi 14 décembre à partir de 19H15,  en partenariat avec l’association Le Rire Médecin, avec la venue exceptionnelle de Stéphanie Fugain pour une soirée au grand coeur. Elle présentera « Derrière la blouse blanche » (Editions Flammarion), un livre de témoignages sur « ces héros qui se battent tous les jours pour sauver des vies ».

fugain

 

Auberge de la Treille
2 Rue d’Amboise
37270 Saint-Martin-le-Beau

Site Internet

Facebook