[Citéradio] Conférence de presse de Philippe Roussy, président de la Chambre de Commerce et de I’Industrie de Touraine

Mr-Philippe-ROUSSY,-Président-de-la-CCI-Touraine-18-10-20192

Le mardi 28 avril, Philippe Roussy, président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI) de Touraine, a tenu une conférence de presse pour expliquer ce qui a été mis en place pendant la crise du Covid-19 et ce qui va être fait pour les entreprises lors du redémarrage.

Philippe n’avait pas répondu aux sollicitations des médias ces derniers temps, considérant « qu’il n’avait pas grand chose à dire ». Mais avec la dernière allocution du président de la République qui a défini le cap du 11 mai pour la reprise générale, le président de la CCI pouvait enfin communiquer. « La crise sanitaire a entraîné un arrêt de l’offre brutal, a-t-il commencé en nous rappelant le contexte général de la crise. D’autant plus brutal qu’il s’est produit partout au même moment.«  Philippe Roussy estime que l’activité doit reprendre le plus largement possible. « Si les facteurs persistent, les conséquences économiques et sociales seront dramatiques, voire insurmontables pour certaines entreprises.« 

En tant, qu’établissement public, la CCI a pu participer aux réunions de crise qui avaient lieu avec la préfète. Et les enjeux étaient multiples. Le premier, assuré les salaires de mars et d’avril. « Un système qui a rapidement été mis en place », selon Philippe Roussy. Le second a été de baisser le crédit inter entreprise qui résulte des délais de paiement accordés par une entreprise à une autre. Cet enjeu était primordial, car en cas de rupture d’une des parties, cela aurait pu créer des défaillances en chaîne et un effet domino qui aurait pu entraîner plusieurs centaines ou milliers d’entreprises. Le dernier enjeu consistait à la mise en place du Prêt Garanti par l’État, « indispensable pour survivre pendant cette tempête ».

Une situation qui devrait durer

Après nous avoir expliqué les mesures qui avaient été mises en place au cours des dernières semaines, le président de la CCI Touraine a alors parlé des mesures qui vont accompagner le redémarrage prévu le 11 mai. Dans un cadre « encore évolutif », Philippe Roussy pense qu’il faut commencer par sécuriser les méthodes de travail. « C’est l’enjeu primordial, insiste-t-il. Il faut que la distanciation sociale soit respectée et si cela n’est pas possible, il faut que les gestes barrières soient mis en place avec du gel hydroalcoolique ou un lavage de mains régulier.«  Il appelle même les employeurs à commander des masques. « J’invite aussi les entrepreneurs à se rendre sur notre site pour consulter le guide sur le Covid-19. » Avec près de 150 pages, celui-ci répertorie les différentes aides possibles pour faire face à la crise. Le président de la CCI a prévenu qu’il n’y aurait pas de réponse au cas par cas, mais qu’il fallait faire preuve « de bon sens ». Il appelle aussi les employeurs à discuter avec les salariés pour trouver des solutions qui conviennent à tout le monde. En ce qui concerne le télétravail, Phillippe Roussy estime « qu’il va continuer et qu’il pourrait même se généraliser par la suite ». En revanche, il existe des secteurs pour lesquels Philippe Roussy n’a pas encore de réponse : l’hôtellerie et la restauration par exemple. « Nous attendons les dispositions qui seront prises au niveau national, avec la prise de parole du Premier ministre cet après-midi et les discussions qui auront encore lieu jusqu’au moins la fin de la semaine, pour établir un plan local.« 

« À peine 2 % de la population d’Indre-et-Loire, a rappelé le président de la CCI. Nous sommes donc encore très loin de ce qui est appelé l’immunité collective puisqu’il faudrait que près de 60 % de la population soit en contact avec le virus pour que l’épidémie s’arrête. » Il faut donc respecter les gestes barrières, car le virus ne va pas disparaître de lui-même et la situation devrait durer encore quelques mois.

Yoann Lefebvre

Retrouver ci-dessous l’intégralité de la conférence :

 

La Chambre des Métiers et de l’Artisanat a mis en place une cellule psychologique pour les chefs d’entreprise. S’ils en ressentent le besoin, les chefs d’entreprise pourront être accompagnés par un spécialiste. Un numéro Vert est mis en place à compter du lundi 27 avril : 0 805 65 505 0 et est disponible de 8 heures à 20 heures, sept jours sur sept.

La Chambre de Commerce et de l’Industrie fait elle des webinaires « spécial crise » pour venir en aide aux entreprises. Les prochains auront lieu le jeudi 30 avril de 9 h à 10 h et le mardi 5 mai de 11 h à 12 h. L’accès gratuit et le suivant : http://touraine.cci.fr/covid-19-webinaires-spécialcrise. Un lien de connexion vous sera envoyé avant la réunion en ligne. Un second calendrier est en préparation.